Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúas navegando, consideramos que aceptas nuestra política de cookies.

×

Objectifs

Objectifs

Le Sentier Littoral est un projet ambitieux mené par le conseil provincial de Malaga en collaboration avec d’autres institutions publiques, puisqu’y participent les 14 municipalités et les communautés de communes de la côte, le département Environnement et Aménagement du territoire du conseil régional d’Andalousie et le ministère espagnol de l’Agriculture, de l’Alimentation et de l’Environnement à travers la direction générale de la Durabilité de la côte et de la mer.

Les différents objectifs de cette infrastructure - qui connectera environ 180 kilomètres du littoral de la province depuis Manilva jusqu’à Nerja - sont décrit brièvement ci-dessous :

Senda Litoral de Málaga

 

1) Rendre le littoral accessible et praticable et améliorer les infrastructures déjà existantes mais non connectées

En effet, le Sentier Littoral reliera les structures existantes (promenades du bord de mer, voies et sentiers) et construira de nouvelles jonctions, en coordination permanente avec les autres institutions compétentes en la matière.

Aujourd’hui (mi-Juillet 2017), 80 % du littoral de la province de Malaga est déjà praticable grâce aux infrastructures existantes. Les interventions prévues correspondent donc au 20 % restant. Il s’agit d’un projet à long terme - comme le démontre son délai d’exécution de 5 ans – et non exempt de difficultés, dans la mesure où certains tronçons côtiers seront plus compliqués à aménager que d’autres pour permettre l’unification totale du littoral.

 

2) Encourager le tourisme côtier de la province de Malaga

Le Sentier Littoral sera en lui-même une importante ressource touristique car il permettra de circuler entre Nerja et Manilva, ouvrant de la sorte de nouvelles possibilités de promotion et de projets pour nos entrepreneurs, en particulier dans le secteur de l’hôtellerie, des sports et du tourisme actif.

Le Sentier Littoral sera un important pôle d’attraction pour tous les touristes, que ce soient les routards ou les voyageurs au pouvoir d’achat moyen et élevé, friands des espaces où la richesse environnementale a été préservée.

 

3) Obtenir un impact important sur le plan économique et de l’emploi

Une étude préliminaire réalisée par la Sociedad de Planificación y Desarrollo (SOPDE) du conseil provincial, indique que ce projet aura un impact économique supérieur à 40 millions d’euros (24 millions générés par la gestion touristique de l’infrastructure et 16 millions conséquence de sa construction) et qu’il pourra maintenir autour de 400 postes de travail par an.

Concernant l’emploi, l’étude estime que 270 postes de travail environ seront crées et maintenus chaque année pour répondre aux besoins de l’activité purement touristique et d’exploitation de l’infrastructure, alors que 130 emplois resteront actifs pendant la durée des travaux nécessaires à l’aménagement complet de l’infrastructure, estimée à 5 ans.

Les effets économiques de la mise en service définitive du Sentier Littoral se basent sur quatre aspects principaux : a) le changement d’activité des touristes, qui incluront le parcours comme une partie intrinsèque de leurs vacances b) l’augmentation de la durée du séjour que pourra provoquer l’existence de cette nouvelle attraction c) la captation de nouveaux visiteurs d) et les effets économiques pour le secteur de la construction et les entreprises sous-traitantes.

L’étude prend également en compte l’effet multiplicateur, c’est-à-dire l’ensemble des augmentations qui auront une influence sur le revenu de la province, fruit d’une croissance externe de la consommation et de l’investissement.

 

4) Mettre en valeur le milieu côtier et la récupération des espaces publics

Ce projet permettra de reconquérir des zones de plages et du domaine public maritime terrestre, ainsi que de parcourir l’ensemble de la côte pour observer de près les espaces d’une grande valeur naturelle qui jalonnent nos communes et qui apportent un attrait sans égal à ce Sentier Littoral. On peut citer par exemple les Cantales de La Araña (affleurements rocheux d’une grande singularité géologique), le rocher du Cuervo, la Pointe Chullera à Manilva, les dunes d’Artola, le delta du Vélez, l’embouchure du Guadalhorce ou le tronçon rocheux entre Calahonda et Calaburras, à Mijas.

 

5) Mettre en valeur les ressources historiques

La mise en place du Sentier Littoral permettra de découvrir près de 42 tours à signaux (almenaras) situées le long de la côte de la province ou les sites phéniciens de Vélez-Málaga.