Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúas navegando, consideramos que aceptas nuestra política de cookies.

×

Sites archéologiques

Sites archéologiques

Sendero 4. Faro de la Punta de Torrox y yacimiento romano visitable

 

Un yacimiento archéologique (du français « gisement », également appelé « établissement », « zone » ou « site » archéologique) est une concentration de vestiges archéologiques (matériaux, structures et empreintes environnementales). Nous pouvons y trouver en un même lieu des traces de l’activité humaine et il se caractérise par la présence d’outils, d’éléments structuraux, de sols d’occupation et d’autres particularités caractéristiques d’un peuple. Ces vestiges peuvent être découverts par le biais d’une simple prospection de surface ou, si le gisement a été enterré, grâce à une prospection du sous-sol.

La côte de Malaga, lieu de passage de nombreuses civilisations, possède des vestiges de beaucoup d’entre elles.

Voici quelques-uns de ces sites, leur localisation et leur fonction (certains ne sont pas accessibles aux visiteurs) :

  • Cerro de Los Castillejos (Manilva). Déclarée bien d’intérêt culturel, cette colline héberge l’un des dix sites datant de l’âge du bronze final les plus importants d’Andalousie. Les ruines correspondent à une forteresse du VIIIe siècle av. J.-C.
  • Baños de la Hedionda (Casares). Bains sulfureux ferrugineux d’origine romaine, modifiés par les Arabes.
  • Fortaleza y ruinas de la muralla arabe (Casares). On accède à la forteresse et aux ruines de la muraille situées sur la partie haute du village par la Puerta de la Villa.
  • Yacimiento de las Torres (Estepona). Site d’une ancienne villa romaine.
  • Yacimiento del Parque Antena (Estepona). Site d’un hameau de l’époque romaine.
  • Basílica Paleocristiana (Marbella, près de la plage). L’un des sites les plus importants d’Espagne datant de l’époque paléochrétienne. Il comprend les ruines d’une basilique et une nécropole, des pots en terre, des bijoux et des pièces de monnaie correspondant à des ornements funéraires.
  • Villa Romana Márgenes del Río Verde (Marbella). Vestiges d’une villa romaine du Ier siècle ap. J.-C où furent trouvés des céramiques, des marbres et des objets en métal. On remarquera en particulier son pavement fait de mosaïques composées de petits fragments de matériaux colorés dénommés « «tesellae » (tesselles).
  • Termas de Guadalmina.. Les thermes sont situés dans le lotissement Linda Vista de San Pedro Alcántara (Marbella) et ont été déclarés monument historique artistique. Bains datant des premiers siècles de l’Empire romain.
  • Finca del Secretario (Fuengirola). Il s’agit d’un domaine qui montre les traces d’un établissement romain se trouvant sur la rive droite du ruisseau Pajares. Des pièces de grande valeur y ont été découvertes comme la Venus de Fuengirola, du matériel agricole et des thermes.
  • Torreblanca del Sol (Fuengirola). Vestiges de thermes romains du Ier siècle, fabrique de salaisons du IVe siècle et nécropole wisigothe.
  • Casa de la Viña (Vélez-Málaga), Axarquía. Ce site comprend une tour de garde, un logement agricole et une tombe (de type fosse).
  • Necrópolis de Trayamar (Algarrobo). Ensemble de tombes phéniciennes le plus important de la Méditerranée occidentale. Les restes archéologiques datent du VIIe siècle av. J.-C. Les bijoux et autres biens découverts se trouvent au Musée archéologique provincial de Malaga.
  • Restos Romanos de Torrox.Ces ruines romaines correspondent à un ensemble archéologique datant d’une période comprise entre le Ier et le IVe siècle ap. J.-C. Elles sont situées dans le phare de Torrox, où se trouvait naguère le Castillo Bajo, et formées par des thermes, une villa avec des mosaïques et des fours de potier où étaient confectionnées les amphores - destinées à la conservation de la sauce garum et des salaisons - pour la fabrique de poisson, dont les bassins furent utilisés plus tard pour la construction de la nécropole. La partie qui peut être visitée aujourd’hui est composée de plusieurs pièces donnant sur une petite cour intérieure.
  • La Alcazaba (Málaga capital).Construite au XIe siècle, elle est considérée comme l’une des constructions militaires les plus importantes d’Espagne à l’époque de la domination musulmane. Elle est composée de deux enceintes fortifiées et on peut y visiter le palais des rois nasrides, un ensemble de maisons formant un quartier, des patios, une archerie califale et une tour. Elle accueille actuellement le siège du Musée archéologique provincial.
  • Castillo de Gibralfaro (Málaga capital). Forteresse construite au XIVe siècle pour protéger la Alcazaba. Elle héberge le centre d’interprétation et on peut y voir des puits, des fours à pain et une ancienne poudrière.
  • Teatro Romano,  situé au pied de la Alcazaba, dans la ville de Malaga. Il conserve une partie du proscaenium, une galerie d’entrée, les vestiges de ce qui fut autrefois l’ « orchestre », une bonne partie de la cavea, avec treize gradins et le vomitorium.